Imprimer Chercher

05/12/2022 - 20:15
60 Years 60 minutes 60 composers à Flagey

Flagey - 1050 Ixelles(...)

Kancheli, Deleuze, Tulve

L’œuvre du grand compositeur géorgien Giya Kancheli, disparu fin 2019, révèle un profond mysticisme. Elle explore avec expressivité la dimension métaphysique de l’être humain, entre quête de perfection et illumination. Pour rendre hommage à ce brillant compositeur cher à Musiques Nouvelles, l’ensemble interprète Exil, l’un de ses opus phare, sorte d’oratorio qui déroule, en pulsation calme, douce et pénétrante, des poésies de Paul Celan et de Hans Sahl. Ce chef d'oeuvre sera précédé par la création mondiale de The Primeval Atom de Jean-Pierre Deleuze et par la création belge de Stream 2 Emergence II. Sans fond ni rivages de l'estonienne Helena Tulve.Musiques Nouvelles, direction Jean-Paul Dessy. Programme :Jean-Pierre Deleuze, The Primeval Atom, création mondiale (co-commande Ars Musica & Musiques Nouvelles)Helena Tulve, Stream 2 Emergence II. Sans fond ni rivages, création belge Giya Kancheli, Exil.Coproduction :  Mars-Mons arts de la scène/Musiques Nouvelles, Bozar, Ars Musica Réservations ouvertes ici The Primeval AtomLe titre The Primeval Atom fait directement référence à l’ «hypothèse de l’atome primitif» que Georges Lemaître a élaborée pour expliquer le début temporel de l’Univers.Né à Charleroi en 1894, il était prêtre, mathématicien, physicien théoricien, remarquable cosmologiste et, dès 1927, professeur d’astrophysique à l’Université catholique de Louvain.L’année 1922 - il y a cent ans - marque d’une certaine façon le début de sa carrière scientifique : il rédige un mémoire sur La Physique d’Einstein qui lui permettra d’être sélectionné l’année suivante comme chercheur associé à l'Université de Cambridge où il travailla avec Arthur Eddington qui l'initia à l'astronomie stellaire. En 1925, il s'inscrit au programme de doctorat en sciences au Massachusetts Institute of Technology. En 1927, il publie un rapport dans les Annales de la Société Scientifique de Bruxelles dans lequel il présente le modèle théorique d’un univers en expansion à partir des équations de la relativité générale. Cette théorie devint plus tard connue sous le nom de loi de Hubble, même si Lemaître fut le premier à fournir une estimation observationnelle de la constante de Hubble. La proposition de Lemaître a rencontré dans un premier temps le scepticisme de ses collègues scientifiques et parmi ceux-ci, Eddington, et même Einstein qui l’estimait injustifiable d'un point de vue physique.Par la suite, la théorie de Lemaître est devenue plus connue sous le nom de « théorie du Big Bang », un terme pittoresque inventé de manière ironique par l'astronome britannique Fred Hoyle qui est resté partisan de l'univers en état d'équilibre jusqu'à sa mort en 2001.C’est donc en hommage au génie scientifique de Georges Lemaître que j’ai souhaité composer pour l’ensemble Musiques Nouvelles cette fantaisie allégorique, traduction sonore de la réception toute subjective dans mon imaginaire de cette théorie de l’origine de notre Univers et nourrie par les récentes images fabuleuses captées par le télescope James Webb.Jean-Pierre DeleuzeHelena TulveEmergence II. Boundless, ShorelessHelena Tulve a étudié la composition à l’Académie de musique d’Estonie avec Erkki-Sven Tüür et a poursuivi sa formation à Paris avec Jacques Charpentier au CNSMD de Paris. Elle a également étudié le chant grégorien et la musique traditionnelle. Tulve s’est aussi formée auprès de György Ligeti, Marco Stroppa et à l’IRCAM. À travers sa musique, elle s’intéresse au changement perpétuel ainsi qu’aux processus liés au temps, à l’espace et à la transformation de l’énergie.Dans la théorie générale des systèmes, l’émergence désigne une propriété ou un comportement d’un système complexe, qui se distingue des propriétés des parties du système à partir desquelles il émerge. Le terme « émergence » a des significations alternatives telles que venir à l’existence ou devenir visible.Le verbe latin emergere ajoute quelques nuances supplémentaires : mettre en lumière, s’élever, prendre forme, devenir perceptible.Le sous-titre « Boundless, Shoreless » (Sans fond ni rivages) – se rattachant au concept persan de lā-makān (un lieu sans lieu) – fait allusion au foyer originel de l’âme humaine d’où celle-ci émerge et vers lequel elle est destinée à retourner après la mort. Ce non-lieu nous appelle depuis le royaume de l’unité au-delà de l’espace et du temps par le biais d’un son, d’une lumière, d’un rêve, d’un souvenir lointain – désir intérieur de l›infini des cieux, de l'océan sans limites et sans rivages.La version originale de la pièce a été commandée et créée par l’ensemble TM+ en collaboration avec l’artiste visuelle Justine Emard qui a créé une installation sonore d’objets en verre faisant partie de la pièce. Dans la nouvelle version créée par Musiques Nouvelles, les sons de cette installation ont été retravaillés et transformés en un paysage sonore électronique. Giya KancheliExilLe compositeur géorgien Giya Kancheli (1935- 2019) a défini sa musique comme « une page blanche avec une faible trace de larme séchée ». Il a également déclaré à ce sujet : « Je serais heureux que mes œuvres soient perçues comme une tentative de sortir des ténèbres vers la lumière. »Si son œuvre révèle un profond mysticisme, elle se dégage toutefois de toute religiosité orthodoxe. Incantatoire, elle explore avec expressivité la dimension métaphysique de l’être humain, entre ascèse et illumination.Dans Exil, pour soprano, instruments et bande magnétique, une pulsation lente, calme et douce envahit la quasi-totalité du cycle qui se décompose en cinq mouvements : Psaume 23, puis Einmal, Zäkle die Mandelin et Psaume du poète d’origine roumaine et de langue allemande Paul Celan (1920- 1970) qui prit la nationalité française en 1959 enfin Exil de l’Allemand Hans Sahl (1902-1993), expatrié aux États-Unis.Au-delà du « je » qui souffre d’être privé de ses racines, une même quête d’identité unifie ces multiples voix nées de l’exil dans un silence que Kancheli qualifie d’« habité », un silence vivant, vibrant au-delà des limites du soi dans une fulgurante éternité poétique. En 1994, Giya Kancheli dédie le cycle Exil à Manfred Eicher, fondateur du label ECM. À cette époque, le compositeur habite encore Berlin qu’il quittera en 1995 pour s’installer à Anvers.

Le Temps Suspendu à l'Académie royale de Belgique

« Ô Temps suspends ton vol… » Les œuvres réunies au sein de ce programme paraissent toutes destinées à exaucer l’exhortation d’Alphonse de Lamartine. Avec les compositions de Philip Glass, Arvo Pärt, Jean-Paul Dessy... cordes vocales et cordes frottées se mêlent à merveille pour créer de profondes émotions aptes à nous emmener dans de multiples voyages sonores passionnants, dépaysants, régénérants.

Le Temps Suspendu à l'église St Joseph de Fauroeulx

« Ô Temps suspends ton vol… » Les œuvres réunies au sein de ce programme paraissent toutes destinées à exaucer l’exhortation d’Alphonse de Lamartine. Avec les compositions de Philip Glass, Arvo Pärt, Jean-Paul Dessy... cordes vocales et cordes frottées se mêlent à merveille pour créer de profondes émotions aptes à nous emmener dans de multiples voyages sonores passionnants, dépaysants, régénérants.Le dimanche 13 novembre 2022 à 11h00  à l'église St Joseph de Fauroeulx Place du Centenaire (Estinnes)  À l'initiative de l'Echevinat de la Culture d'Estinnes et de la Chorale 'Les Poly'Sons".

30/03/2023 - 12:00
Le Temps suspendu à l'Université de Liège

Université de Liège - 4000 Liège(...)

Le temps suspendu au Juillet Musical de Saint-Hubert

« Ô Temps suspends ton vol… » Les œuvres  réunies au sein de ce programme paraissent  toutes destinées à exaucer l’exhortation d’Alphonse de Lamartine.Ainsi Henryk Gorecki déploie-t-il à l’entame de son deuxième quatuor « Quasi una fantasia » & (...)

04/04/2023 - 12:30
Le Temps Suspendu au PBA de Charleroi

PBA - Palais des Beaux-Arts de Charleroi - 6000 Charleroi(...)

OUR (UR) & Requiem à Arsonic

Musiques Nouvelles célèbre Pierre BartholoméeHommage au père fondateur de Musiques Nouvelles avec la reprise de son magnifique Requiem assorti de la création mondiale de la pièce OUR (UR). Son Requiem, un des premiers du XXIème siècle, inspiré de l'histoire poignante d'une jeune rwandaise recueillie par une famille belge pendant le génocide, a été composé à partir de textes latins, d'un poème rwandais, de quelques vers d’Henry Bauchau. Cette œuvre puissante, où s’entrelacent à merveille voix humaines et instrumentales, s’exprime dans les registres de la révolte, de la colère, du désarroi, plutôt que dans celui de l’imploration.Chœur de chambre de Namur, Musiques NouvellesDirection, Pierre-Alain MonotCoproduction : CAV&MA, Mars-Mons arts de la scène/Musiques Nouvelles, Ars MusicaRéservations ouvertes iciOUR (UR)Commande du Chœur de chambre de Namur et de l’ensemble Musiques Nouvelles, cette œuvre, composée en 2020, est dédiée à Jean-Paul Dessy et Jean-Marie Marchal. Elle est née d’une lecture éblouie de UR, premier ensemble de 19 poèmes de la grande Sérénade en quatre parties d’André Doms publiée, en 2013, aux éditions L’herbe qui tremble. Les textes prélevés dans cet impressionnant ensemble sont traités très librement selon les figures musicales qu’ils engendrent. Mots et sons, musique et textes s’absorbent réciproquement en un flux onirique tourbillonnant où instruments et voix vont et viennent, se superposent et s’enchevêtrent. REQUIEMPrélude, Kyrie, Dies irae, Urupfu, Sanctus, Agnus Dei, ÉpilogueComposé en 2005-2006 et créé, dans la foulée, à Bruxelles, Nivelles et Sint Truiden, ce REQUIEM est dédié à Guy Janssens et au Laudantes Consort, ses commanditaires et premiers interprètes avec l’ensemble Musiques Nouvelles. Recourant à trois langues (le latin, le rwandais et le français) et empruntant à la tradition liturgique romaine, il est marqué par les événements tragiques de 1994 au Rwanda et par la mort, aux Etats-Unis, d’une de ses jeunes rescapées. Sa partie centrale, Urupfu (la mort) est composée sur un poème de Charles Karemano. Son Épilogue reprend un vers d’Henry Bauchau.PIERRE BARTHOLOMÉE est né à Bruxelles, en 1937. Le catalogue de ses œuvres comprend trois opéras, un oratorio, un requiem, deux symphonies, deux quatuors à cordes, un quintette avec clarinette, un trio pour flûte, alto et harpe, un livre d’orgue et de nombreuses pièces instrumentales et vocales. Chef d’orchestre, il s’est produit tant en Europe, qu’aux Etats-Unis, au Mexique, au Japon et en Amérique du Sud. Il a enseigné au Conservatoire royal de Bruxelles et à l’Université catholique de Louvain.

OUR (UR) & Requiem au Grand Manège de Namur

Musiques Nouvelles célèbre Pierre BartholoméeHommage au père fondateur de Musiques Nouvelles avec la reprise de son magnifique Requiem assorti de la création mondiale de la pièce OUR (UR). Son Requiem, un des premiers du XXIème siècle, inspiré de l'histoire poignante d'une jeune rwandaise recueillie par une famille belge pendant le génocide, a été composé à partir de textes latins, d'un poème rwandais, de quelques vers d’Henry Bauchau. Cette œuvre puissante, où s’entrelacent à merveille voix humaines et instrumentales, s’exprime dans les registres de la révolte, de la colère, du désarroi, plutôt que dans celui de l’imploration.Chœur de chambre de Namur, Musiques NouvellesDirection, Pierre-Alain MonotCoproduction : CAV&MA, Mars-Mons arts de la scène/Musiques Nouvelles, Ars MusicaRéservations ouvertes ici

Radioconcert au festival Les Nuits de Septembre de Liège
Un nouveau projet au coeur de 60 ans de création musicale

Samedi 17 septembre 20h- Radioconcert - au Centre culturel de Liège – Les Chiroux dans le cadre du festival Les Nuits de Septembre de Liège Huit producteurs et productrices emblématiques des radios de la RTBF (Philippe Baron, Marc Isaye, Sylviane Hazard, Pascale Vanler (...)

Radioconcert au Festival Musical de Namur
Un nouveau projet au coeur de 60 ans de création musicale

Huit producteurs et productrices emblématiques des radios de la RTBF (Philippe Baron, Marc Isaye, Sylviane Hazard, Pascale Vanlerberghe, Patrick Leterme, Patrick Bauwens, Didier Mélon, Dominique Mussche) ont accepté de choisir trois musiques qui leur tiennent particulièr (...)

Radioconcert au Festival Musical du Hainaut
Un nouveau projet au coeur de 60 ans de création musicale

Vendredi 14 octobre 20h- Radioconcert - à la Maison de la culture de Tournai dans le cadre du Festival Musical du Hainaut 60 ans de Musiques NouvellesQuelles sont les musiques les plus marquantes des 60 dernières années ?Quels élans créateurs peuvent-elles (...)

Radioconcert en tournée avec les Festivals de Wallonie
Un nouveau projet au coeur de 60 ans de création musicale

Huit producteurs et productrices emblématiques des radios de la RTBF (Philippe Baron, Marc Isaye, Sylviane Hazard, Pascale Vanlerberghe, Patrick Leterme, Patrick Bauwens, Didier Mélon, Dominique Mussche) ont accepté de choisir trois musiques qui leur tiennent particulièr (...)