Imprimer Chercher

Tana joue Philippe Boesmans - FOCUS à l'Espace Senghor

TANA, en résidence à Musiques Nouvelles : MNSQ - Musiques Nouvelles String Quartet
Un concert unique qui ouvre sur une promesse : Philippe Boesmans projette d'écrire un troisième quatuor dédié à MNSQ !
 
Le dimanche 2 octobre à 11h30, Philippe Boesmans s'entretient avec le public au terme d'un concert qui lui est exclusivement dédié à l'Espace Senghor. A cette occasion, il a demandé au quatuor de Musiques Nouvelles, MNSQ, de jouer, à côté de son deuxième quatuor Summer Dreams, le tout premier, Fly and Driving, que nous n'avons pas entendu sur scène depuis trop longtemps ! Il faut préciser que ce concert est doublement une fête puisqu'il coïncide avec la sortie, chez Cyprès, de l'album Chambres d'à côté, enregistré à la Monnaie par Musiques NouvellesL'ENSEMBLE le 11 septembre 2010.
 
>>> Lire les articles de Martine D. Mergeay dans la Libre Belgique du 29/09/2011 : CLIC et du 04/10/2011 : RECLIC !

Quatuor n°1 - Fly and Driving - 15'30 - 1988

A l'époque où je composais Driving, je me sentais particulièrement stressé et, pour me libérer de ces tensions, j'avais besoin de beaucoup marcher et de chercher une certaine continuité dans la marche, ce qui n'est pas toujours facile dans une ville, notamment à cause des feux de la circulation. Aussi, pour éviter de m'arrêter, pour ne pas rompre la continuité, il fallait que je trouve des systèmes de ralentissement et d'accélération (accélérer quand le feu était vert, ralentir quand il passait au rouge...). Les grands mythes de notre civilisation, les symboles, les grands bouleversements sociaux, tout en me concernant, ne m'ont jamais motivé dans la composition. Mais les petites expériences personnelles de la vie agissent directement comme moteur sur mon écriture. Et c'est à partir de petites choses simples, de ce "driving" continu ou parfois accidentellement interrompu, stable, ralenti ou accéléré, que peuvent naître en moi les idées les plus complexes.
Le premier mouvement, Fly, ne part pas d'une expérience vécue mais plutôt d'un rêve : celui de voler comme des oiseaux en migration qui se séparent et se rassemblent toujours. De là le caractère alterné homophone et hétérophone de la pièce. Fly est le premier mouvement de caractère introductif, de tempo plus lent, composé à partir du matériau harmonique et cellulaire de la fin apaisante de Driving.
Philippe Boesmans, Programme Ars Musica, 1990 - cité dans le "Catalogue commenté des oeuvres de Philippe Boesmans", de Valérie Dufour, dans Philippe Boesmans : entretiens et témoignages, publié chez Mardaga en 2005.

Quatuor n°2 - Summer Dreams - 26' - 1994

Le compositeur poursuit sa découverte de l'univers du rêve amorcé dans Dreamtime, s'attachant cette fois à la "logique paradoxale du songe", de ses abîmes, de ses surprises, de ses insistances, raccourcis et détours... Au détour du rêve, le compositeur cherche la rencontre des mouvements du corps avec ceux de l'âme et de la mémoire.
Il sollicite ici un champ musical toujours élargi : réminiscences du style baroque à la "soul music" affleurant notamment dans l'ornementation de la troisième pièce, glissandi, figures répétées hésitant entre l'ostinato et la "marche harmonique", etc. Le langage de Boesmans est moins simple qu'il ne paraît mais il est maître de son intention : le "naturel" (d'après Jean-Louis Libert - Programme Ars Musica 1998).
"Catalogue commenté des oeuvres de Philippe Boesmans", de Valérie Dufour, dans Philippe Boesmans : entretiens et témoignages, publié chez Mardaga en 2005.
Summer Dreams a été enregistré par Le quatuor Arditti en 1998 chez Ricercar, album éponyme dans lequel Musiques NouvellesL'ENSEMBLE enregistrait Ornamented zone : CLIC !

Représentations passées

02/10/2011
Espace Senghor - Etterbeek

Photos : Isabelle Françaix, Philippe Boesmans.