Imprimer Chercher

Musiques Nouvelles plays David Lang

Musiques Nouvelles, dir. Jean-Paul Dessy
Mise en lumière : Koert Vermeulen
[Création de Darker  au Concertgebouw de Bruges le 1er avril 2010 en présence du compositeur, David Lang dans le cadre d'Ars Musica.]
Le compositeur américain David Lang a écrit spécialement pour Musiques Nouvelles une pièce pour douze cordes solo dont l'ensemble donne la création à Bruges ce premier avril 2010. Darker est une oeuvre "douce, calme et légèrement mélancolique...", annonce le compositeur. "Elle est très étrange et se déploie en un mouvement très lent sous la surface du réel."

Darker, pour 12 cordes

Violons : Antoine Maisonhaute, Vincent Brun, Claire Lechien*/Christophe Chatelle**, Isabelle Decraene, Chikako Hosoda, Luce Caron, Elise Pieniezny
Altos : Romain Montfort, Maxime Desert
Violoncelles : Jean-Pol Zanutel, Jeanne Maisonhaute
Contrebasse : François Haag
 
Direction : Jean-Paul Dessy
 
* Claire Lechien : 26 mai 2010
** Christophe Chatelle : 1er avril 2010

David Lang

David Lang est né à Los Angeles le 8 janvier 1957. Diplômé des Universités de Stanford, de l'Iowa et de Yale, il a eu pour professeurs Jacob Druckman, Hans Werner Henze et Martin Bresnick. Son oeuvre Are you experienced, inspirée de la pièce éponyme de Jimi Hendrix, mêle un narrateur, un orchestre réduit et un tuba électrique pour décrire les états d'âme d'une personne s'étant pris un fort coup derrière la tête.
 
Passionné, prolifique et complexe, il déborde d'une créativité intense et débridée. Profondément lié à la tradition classique, il résiste aux étiquettes et décloisonne la musique en créant constamment de nouvelles formes. Chacune de ses pièces, totalement originale, manifeste avec acuité la même clarté formelle, qu'il s'agisse d'un opéra, de musiques de chambre, pour grand orchestre, ou pour instruments solos. Ethérées, hypnotiques, effrénées, inclassables et puissamment émouvantes, ses oeuvres exigent de leurs interprètes autant de subtilité que de virtuosité.
 
Il a participé notamment à l'orchestration du Kronos Quartet pour la musique du film Requiem for a dream de Darren Aronofsky. pour le même ensemble, il a composé en 1999 l'opéra The Difficulty of crossing a field, d'après une nouvelle d'Ambrose Bierce. En 2008, il reçoit le Prix Pulitzer pour Little match girl passion (La Passion de la petite fille aux allumettes) inspirée du conte de Hans Christian Andersen et de la Passion selon Saint Matthieu de Jean-Sébastien Bach, une commande de Carnegie Hall pour l'ensemble vocal Theater of Voices de Paul Hillier. Le cd est sorti en juin 2009 chez Harmonia Mundi.
 
Notons également la parution chez Naxos de Pierced, du titre de la pièce dédiée au trio new-yorkais Real Quiet, venu l'interpréter sur la scène de Bozar en 2009 aux côtés de Musiques Nouvelles !

David Lang : A propos de Darker

Il y a un gouffre entre la façon dont la musique classique nous conduit à appréhender nos émotions et celle dont nous les ressentons en réalité.
La musique occidentale oscille traditionnellement entre des humeurs et des états d'âme qui peuvent être aux antipodes les uns des autres. Nous acceptons sans aucun problème qu'une pièce passe insensiblement et sans heurt d'un doux murmure à un bruit assourdissant. Pourtant, quand je réfléchis au déroulement de ma vie, je n'y pense pas en termes de bonds exceptionnels entre des extrêmes - la gamme de mes émotions ne s'étend pas de l'extrême félicité à la plus profonde amertume dans un court laps de temps ; elle est plus étroite et trop lente pour subir d'aussi spectaculaires revirements. A travers Darker, j'ai voulu écrire une musique qui corresponde davantage à mon propre rythme émotionnel qu'à celui que nous transmet la musique dramatique du passé.
Darker est sous de nombreux angles plus un objet qu'une musique. C'est une longue et lente traversée à partir d'un équilibre agréable vers quelque chose de moins plaisant. Ma pièce, comme la vie, exige un grand effort pour parcourir une courte distance, de ce qui est beau à ce qui l'est un peu moins, d'une petite lumière vers une légère obscurité.
Darker est dédié à la mémoire de Jeanette Yanikian.
Cette pièce est une commande de Jean-Paul Dessy et Jeroen Vanacker qui désiraient une oeuvre qui puisse s'étendre sur toute une soirée de concert.
Je l'ai écrite pour un ensemble de cordes parce que cette formation est une grande force de Musiques Nouvelles. J'ai entendu et aimé leurs enregistrements de Giacinto Scelsi.
J'ai pensé qu'il serait intéressant d'avoir une pièce dont la signification musicale changerait en fonction d'un élément extérieur à la musique elle-même - et tout particulièrement en fonction d'une mise en scène de la lumière, ce qui m'a immédiatement conduit à penser à la musique en termes de mouvement entre lumière et obscurité - que cela signifiait-il visuellement et émotionnellement ?
D'une certaine manière, cette musique est comme un dessin - je l'ai imaginée comme un objet dans la pénombre. L'obscurité progressive estompe inexorablement ses traits qui disparaissent dans l'ombre. Mon épouse est une artiste des arts visuels et la plupart de mes amis appartiennent au monde de l'art ; il ne m'est donc pas étrange de penser mon propre travail en ces termes objectifs. De ce fait, le son de ma musique est plus souvent la conséquence d'un acte artistique qu'une série de décisions strictement musicales.
Je pense souvent à Darker comme à une bonne occasion de me souvenir de mon amie la musicienne Jeanette Yanikian qui est morte il y a deux ans. Elle n'était pas belge mais venait d'Amsterdam, ce qui n'est pas loin de la Belgique, aussi je n'ai pas cessé de penser à elle en écrivant cette pièce.

Koert Vermeulen

Koert Vermeulen est un habitué de la scène internationale de conception de l'éclairage. Ses œuvres mettent souvent en vitrine l'équilibre entre sa touche avant-gardiste et les sensibilités professionnelles. Il possède une vaste expérience dans la conception des effets lumineux pour des clients internationaux à savoir les concerts de Deejay Tiesto et le 100e anniversaire de Siemens.
 
Ses réalisations incluent le poste de concepteur lumières pour Le Rêve au Wynn Hotel de Las Vegas et Son et Lumière 2007. Il a été nommé lauréat du festival d'éclairage « Fêtes des Lumières » en 2006 à Lyon.

Darker selon Koert Vermeulen

Pour la mise en lumières de Darker, j'ai travaillé autour de trois mots clefs : la pureté, la lenteur et les nuances du noir. Avant le concert, j'ai choisi quelques images qui seraient projetées sur l'écran au fil de mes sensations en écoutant la musique que je découvrirais véritablement sur scène... J'ai travaillé les éclairages et les couleurs sur le vif, grâce à différents projecteurs placés devant et derrière l'écran.

Coproduction

Concertgebouw Brugge - Le manège.mons/Musiques Nouvelles
Coprésentation : Flagey - Bozar

Représentations passées

26/05/2010
Flagey - 1050 Ixelles

01/04/2010
Concertgebouw Brugge - 8000 Brugge

Photos : Kris Goubert, Isabelle Françaix.